Olek Yaro – Artiste transdisciplinaire

d’origine slave, explore les liens entre l’art et la psyché, en particulier dans ses peintures, projets multimédia et performances sonores basés sur la poésie.   

Née en 1980 à Lvov elle fait sa première exposition de peinture et obtient un diplôme de reporter photographe à 16 ans.

De 1996 à 2002, elle est artiste-peintre, auteure, compositrice et interprète à Varsovie, où elle participe à plusieurs projets culturels, performances, suivis de quelques albums collector chez OBUH Records.

De 2002, installée en France, elle explore le domaine du rock progressif avec son groupe français « Olek », puis se spécialise dans les Arts Numériques, en particulier, la Réalité Virtuelle sous la tutelle de l’artiste-chercheur Maurice Benayoun au sein du Laboratoire de Recherche CITU (PARIS 1/ PARIS 8).

Malgré cette ouverture technologique, elle s’éloigne peu à peu de ce médium exaltant, et se tourne vers la matière brute filmique du cinéma documentaire. En 2011, elle réalise son premier film « À la hauteur des Funambules », avec les acteurs du CNSAD qui frôlent les frontières de la représentation de la folie.

Elle poursuit son travail d’investigation de la psyché humaine avec une série d’autres court métrages sur la thématique des traditions spirituelles sur les routes de l’Himalaya.

En 2016, suite à ces voyages, la musique fait à nouveau irruption dans sa vie d’artiste, et elle co-écrit et interprète l’album symphonique « Maintenant et à Jamais » avec Jean Musy, grand compositeur de musique du cinéma français.

Celui-ci compose également la BO de son documentaire de fiction sur la préservation de l’écosystème « La Nuit du Grand Loup » produit par la société AmaK et diffusé par le parc animalier de Sainte-Croix.

En 2020, Clément Musy compose la musique d’un film minimaliste : Anthologies de la Forêt Noire et de la Forêt Blanche , suivi d’un ouvrage  photographique de poésie : « Terre Rouge » et d’un roman : « Diffraction, les êtres pluriels ».

Avec son exposition de peinture grand format  « La cartographie du rêve lucide », Olek Yaro explore les territoires oniriques de la psyché collective, en suivant une voie transdisciplinaire à la recherche de l’expression d’une spiritualité vivante et universelle.